Samedi à 17h30 projection du court-métrage « Je rêve d’un pays  »

Changement de programme à l’espace CINEMA ! 

Samedi à  17h30 projection du court-métrage « Je rêve d’un pays  » de Mary Le BEL et Sarah FARJOT (12 mn), 2016 (en remplacement du film de Yolande Moreau)

Après le long et douloureux chemin de l’exil, ils témoignent de leur profond désir de vivre ici, en paix avec les autres et avec eux-mêmes.

https://vimeo.com/178341341

Mary Le BEL et Sarah FARJOT seront présentes à la projection pour un échange avec le public.

www.lespasseurs.fr

Gros plan sur la librairie de la Fête

Romans, essais, BD … , au total plus d’une centaine de titres seront disponibles ! Son espace dédicace permet d’acheter et de prolonger l’échange avec les auteurs présents dans les débats sur la fête.

Parmi eux on retrouve évidemment des essais politiques :

Alain et Eric Bocquet, Sans domicile fisc
Eloi Laurent, Nos mythologies économiques
Julian Mishi, Le bourg et l’atelier 
Bernard Thibault, La troisième guerre est sociale
Pierre Laurent, 99%
Fanny Gallot, En découdre 

couvertures-livres-1-600x849

 

La sélection de Brigitte

Des BD coups de poing:

  • Nuit noire sur Brest de Kris

  • Wonder de Begaudeau

Les romans de l’automne:

  • La vengeance des mères de Jim Fergus

  • Ecoutez nos défaites de Laurent Gaudé

  • La cheffe, roman d’une cuisinière de Marie N’Diaye

  • 14 juillet d’Eric Vuillard

  • Petit pays de Gael Faye

Et Les corbeaux sont les gitans du ciel de Alexandre Romanès un petit bijou de poésie …. et bien d’autres trésors à découvrir.

 

Exposition Étonnantes femmes sahraouies

expo-sahraouiDe la tradition à l’émancipation

Une vingtaine de portraits de femmes sahraouies retracent l’histoire des 40 dernières années de la lutte pour l’indépendance de leur pays, le Sahara Occidental, toujours occupé par le Maroc, malgré les décisions de l’ONU. Femmes des territoires occupés, Femmes des campements de réfugiés en Algérie, Femmes en exil de la diaspora sahraouie, elles sont la chair et la vie du long parcours  vers une double émancipation : la leur et celle de leur peuple.

 

SANSEVERINO à la Fête !

Enfant, Sanseverino parcourt le monde avec son père, constructeur de papeteries. En Europe de l’Est, il découvre la musique tzigane avant de devenir un admirateur inconditionnel de Django Reinhardt. Il apprend la guitare en autodidacte, en travaillant énormément, ainsi que le banjo cinq cordes. Ses chansons entraînantes, pleines d’humour décalé, traitent de sujets aussi variés que les embouteillages, la cigarette ou encore la guerre.

14543902_1110326999016148_3033038910337118098_o

Compagnon de la Fête de l’Humanité où il a donné plusieurs concerts d’anthologie il a aussi été Victoire de la musique. Il nous honore de sa présence en Bretagne, ce dimanche 4 décembre à 17h, sur la grande scène de la Fête au parc expositions de Lanester, à l’occasion de la sortie de son nouvel album Papillon.

 

GRANDE SCENE : dimanche à 17h !

Il se passe plein de choses avant (et le samedi aussi) – il suffit de cliquer et de regarder le programme !

15129505_764917536979519_4697245931631416025_o-copie 15123084_764917433646196_8134499319209811253_o

10€ la journée /16€ le week-end

Restauration pour tous les goûts et toutes les bourses !

Les communistes sont généreux et …. gourmands ! A la fête on peut déguster des spécialités locales ou exotiques à des prix défiant toute concurrence. La bonne humeur et la convivialité sont incluses  :-)

Couscous Pourlet de Guémené

Kig a Farz et fruits de mer du Finistère

Charcuterie et huîtres de Baud

Jambon à l’os des côtes d’Armor

Moules frites du Morbihan

Crêperie de Pontivy

Casse-croutes de Port-Louis

 Bar à vins et grignoteries de Lorient

Escargots de Ploemeur

Vous pouvez aussi goûter le célèbre cocktail « Crise des missiles  » au stand de la JC  et vous poser au Bar de l’Arsenal entre deux concerts ou débats  !

sandwich-jpeg

huitre_hossegor_credits_crcaa_3Stack of pancakescouscous-de-poulet-aux-legumes-frais_010_vins_etonnants_a_moins_de_15_dollars_670

DEBAT : « Le harcèlement de rue, une fatalité ? »

Samedi 18 h 30 :  « Le harcèlement de rue, une fatalité ? » - espace CINEMA

Le « harcèlement de rue » désigne tous les « comportements adressés aux personnes dans les espaces publics et semi-publics visant à les interpeller verbalement ou non, leur envoyant des messages intimidants, insistants, irrespectueux, humiliants, menaçants, insultants en raison de leur sexe, de leur genre ou de leur orientation sexuelle (…) : sifflements, commentaires sexistes, interpellations ou insultes, attouchements… » Les cibles de ce harcèlement de rue sont les femmes et les personnes LGBT. Ces violences sont subies dans les espaces publics comme la rue ou les transports, mais aussi dans des lieux de sociabilité comme les bars.(…)

Extrait de l’article « Harcèlement de rue et classes sociales »,  paru en mars 2016 dans le magazine Organe central,  JC 35.

sans_titre_7

http://www.jeunes-communistes.org/2016/03/03-harcèlement-rue-et-classes-sociales-12768

Rencontre organisée par la Jeunesse Communiste 35 avec des associations féministes - espace CINEMA

Deux expositions

Bertrand Tanguy

Milite pour que le street Art entre dans vos maisons !!! Collages, portraits, récup’…. tout est bon dans l’carton !!!

Laurent Chouannière

Récupérateur fou !! Ferrailleur dingue !! Passionné de soudure et de rouille, sous la flamme de son chalumeau, il donne naissance à d’étranges animaux !! Une pelle, deux clés à molettes et 3 boulons et hop : Un poisson chat (lumeau !!!)

« Chroniques de la cité » par Benoît Kuhn

Une exposition réalisée pour la Fête de l’Huma Bretagne 2016. 

 

Parmi des prises de vues réalisées lors de déambulations dans quelques villes du monde  j’ai choisi une vingtaine de photographies se singularisant par leur nature insolite.

venise

Graphisme des environnements, contraste des situations, rapprochements poétiques, au spectateur de  voyager à son tour dans l’imaginaire de mes rencontres avec Venise, Séoul, Dublin, ou ailleurs…

Benoît Kuhn

www.benoitkuhn.fr

dublin

Programmation le dimanche

Dimanche 4 décembre

  • 10h30 Ouverture de la fête

  • 10h45 Débat « le médicament malade du profit » Agora

  • 13h  Cabaret Boris Viens Cabaret 

  • 13h45 Débat « comment les ouvrières ont révolutionné le travail et la société » Agora

  • 14 h 30 Alambig Electrik et l’Usine à Canard Grande scène

  • 16h Meeting avec Pierre Laurent Grande scène

  • Après le meeting, Pierre Laurent rencontre les militants Auberge Rouge Morbihan

  • 17h Sanseverino Grande scène

25ème Fête de l’Humanité Bretagne -

les 3 et 4 décembre 2016

16 € les 2 jours

10 € la journée

Gratuit – 15 ans

 

ESPACE CINEMA

Du Front populaire à nos jours 80 ans de luttes sociales et de solidarité

L’espace cinéma propose un ensemble de court-métrages 

samedi 3 décembre  de 14 à 15h

Deux films courts en hommage aux 80 ans du Front Populaire, extraits du coffret La Vie est à nous de Ciné archives : 
Magazine Populaire (18mn) ou des actualités filmées de 1938 diffusées dans les salles de cinéma, réalisé par l’équipe de la Marseillaise et produite par le PCF et
Breiz Nevez (11 mn) qui donne à voir (ou à revoir) la fête organisée par le PCF à Pont l’Abbé le 7 août 1938 avec le commentaire de Marcel Cachin, le passage de la camionnette du journal l’Humanité et un final avec l’Internationale chanté en breton.
http://www.cinearchives.org

de 15 à 16h

Projection d’un film consacré à une femme en lutte, 1925 Joséphine Pencalet, une pionnière d’Anne Gouerou, première femme communiste élue aux élections municipales de Douarnenez en mai 1925, élection annulée par le Conseil d’Etat 6 mois plus tard car les femmes n’ont obtenue le droit de vote qu’en avril 1945
http://www.letelegramme.fr/histoire/josephine-pencalet-premiere-bretonne-elue

de 17h30 à 18h15

Nulle part en France, un film de Yolande Moreau (17mn), un témoignage sur ses 10 jours passés dans la jungle de Calais et du camp de Grande-Synthe en janvier 2016.
La projection sera suivie d’une rencontre avec Benjamin Chouteau, reporter photographe et exposant sur la fête de l’Humanité Bretagne.

ob_457b1d_marcel-cachin-hommage-de-regards-1958

Dimanche 4 décembre

Projection en continu de 13 à 15h

Film d’actualité du 14 juillet 1935 relatant la mobilisation de 500 000 manifestants à la porte de Vincennes. Face à la menace de la monté des ligues fascistes, les forces de gauche proclament leur union lors de ce premier rassemblement unitaire qui préfigura le Front Populaire de 1936. Un document rare et étonnant.