Les expositions

Serge LEGENDRE ” D’Ernesto au Che”

Cette exposition a été réalisée en 2007 par Serge Legendre, notre cher et regrété Camarade Sergio, fondateur de l’Espace Che Guevara du Havre, et récemment décédé.

L’épouse de Sergio l’a gracieusement léguée à notre Comité France-Cuba des Pays de Loire et de Bretagne afin que nous puissions en faire bénéficier un public aussi large que possible, et qu’elle inspire les luttes d’aujourd’hui pour un monde de justice sociale libéré de l’exploitation de l’être humain par la finance mondiale.

photos Bolivie 447

Erik HINDELANG

Artiste vivant et travaillant à Douarnenez, Finistère.

“Mon travail repose sur le concept d’assemblage de matériaux divers, récupérations de bois, plastiques, métaux, minéraux, tissus, cuirs… Matériaux assemblés, parfois peints. Mon travail actuel, outre la fabrication d’étranges personnages et d’animaux étonnants, est axé sur la composition d’agglomérations.

Grande Ville du Bord.sculpture assemblage-2

Au départ, l’idée que tout organisme vivant évoluant dans un environnement tel que la planète Terre, qu’il soit animal ou végétal ne peut se développer qu’en se complexifiant . J’essaye par la représentation d’agglomérations, villes, forêts, personnages d’imaginer cette notion d’empilement, d’accumulation inéluctable, pulsionnelle et incontrôlable.”

Yves MARIE et Lucia DELAPORTE

Yves Marie, peintre reporter expose un ensemble de tableaux en hommage au radeau de la méduse de Géricault,   Espoir Barça, Barçak,  Barça pour Barcelone port européen, Barçak pour la redoutée expulsion des migrants d’Afrique.

0boulo8_small

« Fasciné depuis toujours par cette œuvre qui me fait penser aujourd’hui aux images terribles des migrants sur la mer, j’ai utilisé pour mes toiles une peinture à base de pétrole, d’ eau de javel, des bombes aérosols et de la peinture à l’huile. Ces matières réputées non miscibles, en séchant se stabilisent. Sachons gérer aussi bien nos différences ! »

Lucia Delaporte présente 20 Toiles carrées qui mêlent décollages, collages, encre, tissus wax : collecte au fil des jours et des escapades. L’actualité a été électorale en France et au Sénégal, le point commun le sourire des candidats sur les affiches.

20170917_044810

 

Jocelyne  et Gérard TREGRET

DSC_1009

Jocelyne  et Gérard Trégret  vous invitent à un parcours photographique du Burkina Faso sur 2500 kms . A travers leurs prises de vues ils témoignent d’échanges et d’instants de vie partagés avec les Burkinabés dans leur quotidien.

Fanny POUSSIER,  oeuvres graphiques

Carnets sous le bras au gré de mes déambulations, croquer Lorient et ses alentours sur le vif a été une manière de m’approprier le territoire.

Dessins  d’architectures, bâtiments…  des petits moments où ma sensibilité s’exprime de diverses façons – en les retravaillant à l’aquarelle, pastels gras, café, encres, peintures , papiers déchirés, teintés, fils, couture …. Au dessin et ses techniques, je mêle fils, laines, coutures ou encore le crochet et tissus, héritage familiale féminin détourné à des fins artistiques.

De Lorient s’y est progressivement glissé l ‘Orient, paysages imaginaires ou aperçus, voyages sans frontières d’ici et d’ailleurs pour rêver, voguer … Vues éparses réassemblées, inspirées de l ‘Algérie, Maroc, Afrique, Espagne … Les dernières productions, ont également données naissance à des femmes du monde, nomades, affirmées et volontaires ( c’est comme cela que je les conçoit ).

 Vous pourrez rencontrer Fanny Poussier et les artistes des expositions de la Fête samedi midi !

CCI04092015_00007

 

 

Eric COURTET, photographies

Eric Courtet est né le 30 janvier 1968. Passionné de théâtre et de littérature, il s’initie à la photographie au début des années 90 sur les scènes de la région parisienne, et plus particulièrement au Théâtre de La Commune d’Aubervilliers dirigé alors par Didier Bezace. Diplômé de l’école Française d’Enseignement Technique, section photographie (EFET), il s’installe à Lorient en 2005 et s’oriente alors vers une photographie plus personnelle, puisant toujours son inspiration dans les oeuvres des auteurs qui interrogent les “affaires d’âmes” comme par exemple Ingmar Bergman, Pier Paolo Pasolini ou Andreï Tarkowski.

En 2013, il obtient le 3ème prix ex aequo du concours proposé conjointement par la Cinémathèque de Paris et Télérama autour du thème “Photographier votre ville comme Pasolini a photographié Rome.

En 2016, il expose  à la Galerie La Rotonde à Lanester une série photographique autour de la mémoire et la ville, “Y revenir “.

http://ericcourtetlo.wix.com/eric-site

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 ——

La grande utopie : affiches russes 1917-1930

_MG_0518

La Fête de l’année dernière était placée sous le signe du Front poupulaire dont on a célébré les 80 ans. Elle a accueilli une exposition sur le sujet et des films sur 1936. Ces propositions témoignaient notamment de l’importance fondatrice accordée à l’éducation populaire alors. 

Cette année – 100 ans après 1917 – est l’occasion de découvrir l’avant-garde russe artistique de l’époque révolutionnaire, celle qui a accompagné les changements sociaux sans jamais se fourvoyer dans un art «officiel». Elle demeure auourd’hui une source d’inspiration sans équivalent dans le cinéma, l’art, le graphisme et le théâtre. L’affiche 2017 est le reflet de cette esthétique révolutionnaire et la Fête proposera au public deux films emblématiques dont le fameux «Cuirassé Potemkine» d’Einsenstein  et l’Homme à la caméra de Tziga Vertov, ainsi qu’une exposition d’affiches révolutionnaires de l’époque 1917-1930.